La cheville:

articulation Tibio-Talienne

La cheville est la dernière articulation du membre inférieur qui possède un axe de rotation transversale latéraux médial permettant une flexion dorsale (vers le haut) et plantaire (vers le bas) comme le genou. Comme ce dernier, lors des mouvements de flexion, s'ajoute une faible composante de rotation externe dans celle dorsale et mediale dans celle plantaire. Ses mouvements sont intimement liés aux mouvements des autres articulations sous jacentes appartenant à l'arrière pied. Le mouvement de la cheville n'est pas forcémént indispensable car dans certaines conditions la cheville peut être bloquée (arthrodèse) sans pour autant empêcher une marche presque normale. L'articulation du genou et du médio-pied prenne en charge le manque de mobilité dans ce cas.

image du Dr Galano

Stabilisation de la cheville

 

La stabilisation de la cheville est assurée par des ligaments comme pour beaucoup d'articulations. Ceux de la cheville se trouvent essentiellement sur le côté médial et le côté latéral. Ces derniers sont les ligaments les plus touchés en traumatologie sportive et domestique. Cependant le plan ligamentaire médial est bien souvent touché en traumatologie mais l'instabilité que cela peut entrainer est plus souvent d'origine dégénérative (pied plat chronique).

Les pièces osseuses ont un emboitement relatif qui ne suffit pas à stabiliser l'articulation. Dans le plan frontal c'est la pince bi-malléolaire qui tient le talus (l'astragale). De ces malléoles partent des ligaments qui vont sur le talus et aussi sous les os sous jacents. La pince est formée du péroné (fibula)et de sa malléole latéralement qui est accolé au tibia qui forme la face supérieur de l'articulation (pilon tibial) et se prologe en medial par la malléole médiale.

La zone de faiblesse de cette articulation est antérieur et latéral. Fracture malléolaire latérale et entorse des ligaments latéraux en sont les principales traductions.

 

Cheville et Arthroscopie

L'arthroscopie (introduction d'une camera est un moyen élégant d'explorer l'articulation de la cheville (2 petits trous en avant de la cheville). Cette articulation comprend une partie antérieure en avant de l'interligne articulaire, l'interligne articulaire comprise entre cartilage du tibia et du talus, et en arrière une partie postérieure. Cette dernière est plus facilement abordée par derrière directement (2 petits trous derrière la cheville). Les fibroses post traumatiques, les lésions ostéochondrales et les corps étrangers sont les principales pathologies explorées par arthroscopie.

Copyright © All Rights Reserved