Procedure de Recuperation Rapide après Chirugie

BUT

 

Le but d'une telle procédure est de garder le moins longtemps possible le patient dans une structure médicalisée et de lui rendre ses capacitsé physique et mentale pour retourner dans son univers habituel.

Cette procédure découle du bon sens et reprend en partie les fondements de l'hospitalisation ambulatoire, de la chirurgie mini-invasive et des protocoles de rééducation accélérée.

COMMENT ?

 

La procedure de récupération rapide présente plusieurs branches d'actions interdépendantes:

action sur l'état psychologique et physique,

action sur la durée d'hospitalisation et

action sur la mobilisation précoce du patient.

Cette procédure est applicable et adaptable pour tous les patients.

Chaque patient doit pouvoir bénéficier d'une optimisation des soins dont il va bénéficier quelque soit son objectif.

PRISE EN CHARGE PSYCHOLOGIQUE et PHYSIQUE

 

La prise en charge psychologique du patient est capitale car rassurer c'est apaiser. Préparer le patient au protocole et le lui expliquer sont nécessaire pour qu'il y adhère pleinement.

Sur le plan physique, le geste médical ou chirurgical doit être le moins traumatisant

La gestion de la douleur doit être multimodale, c'est à dire tournée vers l'utilisation en même temps des blocs anesthésiques, de la catheterisation de la zone traitée, de la prise intra veineuse ou orale de médicaments de différente catégorie avant et après l'acte médical avec comme obsession l'utilisation la plus limitée de morphine.

 

DUREE D'HOSPITALISATION

 

La durée d'hospitalisation doit être la plus courte possible car être hospitalisé c'est être "malade". Un patient est toujours mieux dans son milieu familier, familial ou amical. Une fois que le patient n'est plus en danger de complications graves, ce dernier peut rentrer à son domicile avec une organisation des soins de proximité composée d'une infirmière, d'un kinésithérapeute et du médecin generaliste.

Cette continuité de soins doit s'organiser à l'avance pour être efficace et s'appui sur un réseaux qui doit se former à la spécificité de la pathologie du patient.

MOBILISATION PRECOCE

 

La mobilisation précoce du patient commence par une mise en mouvement du membre concerné et de la verticalisation la plus rapide possible du patient.

Sortir du lit le patient et l'habiller de vêtements autres que le classique "pyjama" permettra de dynamiser le cycle vital journalier et évitera la fonte musculaire.

Copyright © All Rights Reserved